Marquis De Sade

Rue De Siam

Rue De Siam

 Label :     Cobalt 
 Sortie :    février 1981 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Rue De Siam est clairement un disque à ne pas mettre entre toutes les mains, et les qualificatifs abondent pour le définir... Possédé, angoissé, déprimé, tourmenté, ténébreux... Aucun d'entre-eux n'est sans doute superflux.

Le rock français a rarement été sublimé durant les années 80, cependant Marquis De Sade a réussi à y injecter une sacrée dose de classe et de sensibilité à fleur de peau. Avec ce second album définitif pour la carrière du groupe, Philippe Pascal s'impose comme un réel poète écorché vif et doté d'une sensibilité exacerbée. Pour preuve, ce "Cancer And Drugs" pragmatique ou le sublime "Final Fog (Brouillard Définitif)" mettent en exergue les émotions et les sensations qui traversent ces Rennais et leur chanteur.
Bien sûr, le Velvet a eu une influence primordiale sur Marquis De Sade. D'ailleurs l'album comporte une version sublime de "White Light / White Heat" du Velvet de Lou Reed et John Cale, durant lequel la tension est omniprésente. On peut également voir planer l'ombre de Television par exemple, planer sur Rue De Siam, dans les sons utilisés, ou même occasionnellement celle de Joy Division.
Mais, cet ultime album apparaît empreint d'un travail personnel profond et réellement captivant. Les cuivres abondent, et on peut parfois avoir droit à un funk blanc de très bonne facture comme l'était la volonté des musiciens. Ceci dit Rue De Siam reste toujours nourri d'une gravité rare à l'image de ce "Rue De Siam / Submarines And Iceberg" qui commence nonchalament et qui se poursuit dans une atmosphère qui devient de plus en plus tendue pour se terminer par un instrumental totalement envoûtant.

Marquis De Sade est un paradoxe. Rue De Siam en est l'image. Tension et enchantement, délicatesse et violence accrue, passion et rage... Nul doute, que Rue De Siam est un bijou éclatant perdu dans le rock français, qui n'a jamais été à son image...


Très bon   16/20
par X_Jpbowersock


  Initialement sorti chez Cobalt, Rue De Siam a été réédité par Barclay en 1989 avec deux titres supplémentaires: "Rythmiques" et "White Light / White Heat", qui n'étaient jusque là, disponibles qu'en 45 tours.


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 octobre 2004 à 12 h 23

Je connais Marquis de Sade depuis longtemps déjà, même chez nous en Hollande le groupe était bien connu des amateurs du genre.

La tension dans les chansons est lourde, les textes sont assez profonds, on ne trouve pas cela souvent ! Surtout les titres "Cancer And Drugs" et plus spécialement "Brouillard Definitif" (final Fog) montre le niveau du groupe ... et je l'écoute encore après plus de 20 ans !




[ndlr : notre chroniqueur Paul est hollandais, merci à lui pour l'effort qu'il a fait de venir nous écrire en français !
X_GirlfromMars]
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
326 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...