Paradis

Recto Verso

Recto Verso

 Label :     Barclay 
 Sortie :    vendredi 23 septembre 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ce disque est un rayon de soleil qui passe à travers votre baie vitrée en hiver, lorsque vous êtes bien installés dans le confort moderne de votre appartement. Un bonbon acidulé d'électro pop classieuse, stylée, urbaine, épurée. La BO d'une virée shopping en centre-ville dans des jolies boutiques une douce après-midi grisâtre de semaine avec votre moitié(e). Le meilleur moyen de faire fuir et énerver les ayatollahs de la Fender d'XSilence aussi car Paradis c'est 100 % electro et 100 % chanté en français ! Et pourtant...quel exercice de style d'arriver à faire ressortir des chansons aussi construites et belles dans cette configuration.
Après des premiers EP remarqués et une reprise de "La ballade de Jim" d'Alain Souchon passée en boucle sur Radio Nova en 2011, les 2 jeunes parisiens Simon Mény et Pierre Rousseau réussissent ici, 5 ans après leurs débuts et plusieurs reports de sortie, un premier album nommé Recto Verso vraiment original et attachant. La voix limpide et mélancolique de Simon et les sons "up tempo" dansants de Pierre se répondent, s'allient, se complètent pour servir des paroles pudiques et énigmatiques captivantes. L'album s'écoute en faisant autre chose ; il met une ambiance, rassure et fait flotter un sentiment de mélancolie joyeuse...c'est aussi ça le rôle des musiciens ; créer une ambiance, faire ressentir ou rejaillir une émotion.

Quels titres retenir ? A peu près tous, le disque est uniforme mais paradoxalement jamais lassant. Que ce soit avec "Instantané" le premier morceau et sa longue intro au rythme qui accélère, "Recto Verso" et son clavier entêtant ou le sensuel et posé "Quand tu souris" on tient ici des pop song de grande qualité évoquant un mélange Air-Alain Chamfort...dont ils reprennent le titre...Paradis de manière audacieuse et entrainante avec brio !

Je ne suis pas fan de house mais ce disque m'a retourné. Les sonorités de cette musique sont mises en exergue par le chant en français...Leur pote Flavien Berger dans un style plus exubérant avait créé la surprise en 2015 avec le très mystique "Leviathan" et Paradis prouve encore une fois que peu importe les styles, la langue dans laquelle on chante tant qu'il y a du talent, de l'envie et de la générosité...ça s'écoute et ça s'apprécie !


Parfait   17/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
163 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :