The Black Belles

The Black Belles

The Black Belles

 Label :     Third Man 
 Sortie :    lundi 28 novembre 2011 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The Black Belles sont les petites sœurs vicieuses des Dead Weather biberonnées aux Stooges, Cramps et Nancy Sinatra. Ces sorcières ont un grimoire, un seul, d'où elles sortent tous leurs sorts et sur la couverture est inscrit en très gros : JACK WHITE. Oui, c'est lui qui les a réunis, fait jouer et enregistrer (voire même habillé). L'aura de Jack White est partout sur ce disque, dans la production, dans le mixage, dans le choix des instruments jusqu'à la moindre pédale de guitare, tout nous est familier et nous rappel qui est le véritable géniteur de cette belle bande d'ensorceleuses – quand Jack White se la joue Prince.

La musique et les paroles ont principalement été composé par Olivia Jean (chant/guitare) qui se dévoile être le parfait pendant féminin de... bon vous voyez très bien qui je vais encore évoquer, je ne vais pas répéter son nom une énième fois... et c'est là que se trouve le principal défaut, on a du mal à croire en ce groupe malgré la qualité bien réelle des titres ; on dirait un laboratoire d'idées ou de chutes de studio du Monsieur. L'objet manque de personnalité, il est beau dans sa noirceur et fascinant dans sa folie ambiante ("Honky Tonk Horror"), il est maitrisé, il est très efficace (le nombre de mélodies et refrains que l'on retient dès la 1ère écoute) et pourtant il n'est pas vraiment surprenant voire presque trop attendu, trop calculé pour qui est adepte du "son Jack White", ah mince j'ai dit que j'arrêtais de l'évoquer... elles ne m'aident pas non plus !

La démarche artistique est à remettre en cause, pas le talent du groupe et surtout pas celui de la révélation qu'est Olivia Jean. Que Jack ne la lâche pas de sitôt, il tient là un diamant brut qu'il faudra chérir le plus longtemps possible – s'inspirer des méthodes de Prince OK, mais avec un vrai suivi par la suite –. En fait c'est peut-être juste çà The Black Belles, 3 femmes réunies par le maître pour accompagner sa talentueuse nouvelle muse... seul problème à résoudre, si tout çà c'est du faux, si elles ne sont pas de vraies sorcières, alors pourquoi je continue encore de revenir souvent vers cet album ?


Bon   15/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
195 invités et 1 membre :
BloodInMyEyes
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus