The Frames

Bruxelles - Belgique [Ancienne Belgique - AB Club] - mardi 08 février 2005

The Frames
C'est sûr, le O'Reilly's, célèbre pub du centre-ville bruxellois, est moins bondé qu'à l'accoutumée. Faut dire qu'à un jet de Kilkenny de là, The Frames fêtent la sortie mondiale de leur nouvel album Burn The Maps, le premier pour Anti Records. Véritables phénomènes en Irlande dont ils sont originaires, une envieuse réputation scénique précède les Frames. Point étonnant donc de voir un AB Club copieusement garni de bloody Irish joyeusement impatients d'ouvrir la tournée Burn The Maps.

Déception dès l'entrée en scène, l'absence pour congé de parternité de Colm MacConlomaire. Véritable dépositaire du son The Frames avec Glen Hansard (chant/guitare), son violon virevoltant risque de manquer. Qu'importe, le band de Dublin va offrir un show variant entre le rock épique aux murs de guitares emprisonnant l'air de l'AB Club, compositions apaisées et ballades en forme d'hymnes repris en chœur par un public tout acquis à la cause The Frames. Malgré quelques approximations, le set est terriblement efficace. Certes en terrain conquis, les musiciens de The Frames ne peuvent cacher leur bonne humeur tout au long de ces cent minutes de concert. Plaisanteries, invectives, sourires, réactions à l'avenant de la chaleur émanant du public, le rouquin Glen ne peut s'empêcher de singer le "Amerika" de Rammstein, ou d'inclure un couplet de dEUS dans un de leurs titres (hommage à Craig Ward pour sa participation à Burn The Maps ?). Et The Frames de réserver le meilleur pour les rappels : une incroyable interprétation de "Where Is My Mind" digne des Pixies eux-mêmes, un "Here Comes The Night" de Van Morrisson sorti des enfers, et un "Devil Town" de Daniel Johnston a cappella servi à la sauce soul.

The Frames a réussi la gageure de délivrer un set de haute levée malgré la défection temporaire d'un de ses membres essentiels. Cela ne peut donner qu'une envie, les revoir au complet. Et comme Burn The Maps, voguant entre Mogwai et Sparklehorse, s'avère être leur oeuvre la plus aboutie et mature à ce jour, son écoute prolongera le souvenir de ce très très bon moment passé en leur compagnie.


Très bon   16/20
par Fan Thomas


  Setlist :

Keepsake
A Caution To The Birds
Dream Awake
Finally
Lay Me Down
Sideways Down
Pavement Tune
Fake
Your Face
Star Star
>>>
Bad Bone
Dance The Devil Back Into His Hole
Revelate
Where Is My Mind
>>>
Friends And Foe/Here Comes The Night
Devil Town

Photo par Fan_Thomas.


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
164 invités et 2 membres
Nelson
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques