Trachtenburg Family Slideshow Players

Rennes [Les Transmusicales - Parc Des Expositions - Hall 5] - jeudi 02 décembre 2004

 Trachtenburg Family Slideshow Players
Là... on se pose beaucoup de questions... Que s'est-il passé ? Que fait Austin Powers à Rennes ? Qui peuvent-ils bien être ?
Au début, ça surprend un peu... Que penser des Trachtenburg Family Slideshow Players ? Déconne poussée à l'extrême et totalement assumée ? Peut-être... Délire anachronique qui tient du génie ? Il y a quand même peu de chances... Envie de jouer tout simplement une musique qui les a marqués voire traumatisés et l'adapter à leur manière ? Ah, là, on s'approche de la vérité.
Alors, pour en venir aux faits, les Trachtenburg Family Slideshow Players pratiquent une sorte de folk psyché blues largement influencé par les années 60. Ca peut plaire... mais ça peut déplaire également malheureusement.
Jason Trachtenburg (au look sorti tout droit de l'univers d'Austin Powers) alterne guitare et piano, tandis que Rachel Trachtenburg soutient le tout à la batterie. Mais que fait donc Tina Trachtenburg alors, elle qui a (vaguement) chanté sur le tout premier morceau ? Que fait-elle accroupie sur le devant de la scène toute seule ? S'est-elle embrouillée pour quelque raison obscure avec le reste de sa famille ? Noie-t-elle le chagrin que lui procure cette honteuse mise à l'écart dans le beaujolais nouveau arrivé il y a deux semaines ? Hé bien non ! Tina Trachtenburg se voit attribuer la "lourde" responsabilité de passer les diapositives qui défileront sur l'écran derrière le groupe.
Et justement, l'intérêt du show quittera la musique proprement dite pour aller se trouver dans les photos où mauvais goût, second degré et engagement iront se cotoyer. très rapidement, les Trachtenburg Family Slideshow Players ennuient. Ils ont beau l'air d'extra-terrestre totalement décalés, leurs chansons d'une minute trente, montre en main, basées sur des ritournelles certes sympathiques mais trop convenues se ressemblent un peu toutes, et ne parviennent pas à rassembler une écoute vraiment acquise à la cause du groupe. Dommage... Et puis ce jeu de batterie on ne peut plus rudimentaire, voire inexistant, fait tellement pitié... (Je n'apprendrai que plus tard que Rachel -la batteuse- n'a que 11 ans et est donc la fille de Jason -chant, guitare, piano- et Tina).
On se rattrapera avec ces diapositives décalées et franchement hilarantes pour certaines. Je ne suis pas prêt d'oublier la photo de ces deux grand-mères à quatre pattes sur la moquette à côté d'une boîte en carton, ou celle de ce grand-père tenant tellement fièrement son rôti (fraichement ôté d'un barbecue) à côté de son visage, avec un sourire illuminant de mille feux sa frimousse.

Malheureusement, deux mémés et un pépé, ça n'a jamais fait un concert mémorable... Mais ils ont néanmoins le mérite d'interloqué tant leur univers anti-McDo et pro-végétarianisme, ainsi que leur côté décalé prennent vite les devants de la scène.


Sans intérêt   8/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
341 invités et 1 membre :
Thebluegoose
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...