Cornelius

Paris [Le Trabendo] - mardi 07 mai 2002

Cela valait le coup d'attendre 1h00 ce soir-là devant un store tout blanc dressé entre la scène et la fosse du Trabendo.....
C'est en ombre chinoise qu'est d'abord apparu Cornelius, introduisant le concert en donnant l'impression de faire sortir de ses propres doigts des mots projetés sur la toile. On comprend mieux la signification de point...
Une fois le voile tombé, les 4 membres du groupe nous apparaissent en chair et en os, sapés comme des petits écoliers japonais et nous entraînent d'emblée dans un défilé d'histoires imaginaires via une synchronisation "video-auditive" très performante, et dont les thématiques évoluent au fil des morceaux, évoquant Elvis, Olive et Tom, le foot, la beauté de l'univers aquatique, et... des doigts!
On est pris dans un tourbillon qui peut induire une certaine confusion sensorielle, étant donné le volume du son assez fort et le jeu très saccadé des lumières pendant la seconde moitié du concert. Mais on en redemande!
C'était vraiment un concert à ne pas manquer (eh oui, tant pis
pour ceux qui l'ont loupé), car c'est dommage de ne s'en tenir
qu'à l'écoute des albums.
Assurément, "this is NOT called a déjà vu experience"!!!!


Très bon   16/20
par Luìs


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
70 invités et 1 membre :
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused