Singapore Sling

Reykjavik - Islande [Innipúkinn] - samedi 31 juillet 2004

 Singapore Sling
Ce premier week-end d' Août -à cheval sur Juillet cette année- est l'occasion pour les islandais d'aller camper pendant 3 jours (fête des commerçants, lundi oblige) aux Iles Vestmann. Pour ceux qui n'ont pas la chance d'aller à ce rituel, la ville de Reykjavik organise chaque année un festival de musique indépendante ... Au passage, Innipúkinn en islandais signifie : petit diable, terme qui sert aussi à désigner une personne qui ne sort jamais.

Ce festival ne cible aucun genre particulier et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette édition 2004 est très diversifiée !! Et si l'an dernier ce festival nous avait permis de découvrir Mugison avant les autres, force est de constater que là encore, il est de fait que certains artistes présents cette année sont de futurs grands. Les principales têtes d'affiche étaient Trabbant et Singapore Sling. Ce dernier a carrément remué la scène rock indépendante cet été, enchaînant les concerts et les interviews dans la presse locale.
A coté de ces géants (tout est relatif), on trouvait le sexagénaire Omar Ragnarsson ou encore du métal, du hip hop, des chansons à texte et tout ce que la scène islandaise a à proposer. Il n'y a qu'une seule scène, et les sets ne dureront pas plus de 45 minutes.

C'est DJ KGB (aka Kristinn Gunnarsson) qui a ouvert les festivités vers 16h. Des concerts électros qu'il m'a été donné de faire, ce DJ est probablement le meilleur que j'eusse entendu( malheureusement aucun album de réalisé ). Il nous livrait ici ses quelques compositions electronica proches musicalement de Isan.

c'est ensuite les jeunes de Mammút qui ont pris la relève ... Ce groupe très jeune ( 15 ans en moyenne ) nous livre quelques compositions entre des reprises de Pixies, Strokes, Portishead ( et la voix de la jeune, dynamique et séduisante Katrin Morgensen n'a rien a envié à celle de Beth Gibbons ). Notez que leurs compositions emballent très très vite le public ... Ce groupe révélé au concours musical de Tilraunir ( sorte de tremplin rock en Islande ) n'a encore aucun album à son actif, mais il est évident que d'ici peu, il faudra compter sur eux !!
Se succèdent ensuite Súkkat, qui met le public dans sa poche par ses textes loufoques ( comparable à Georges Brassens version islandaise !!! ), Skakkamanage ( en tout point équivalent à Rhesus en France ), et des groupes de métal dont je vous fais grâce des noms.
L'ambiance est bonne enfant et même si la bière est chère ( comptez 8euros la canette de bière ), les islandais ne se privent pas. Un des groupes qui a également fait parler de lui cet été en sortant un premier album punk-rock remarqué ( Meira! ), est Brúðabandið. Les 7 femmes de cette formation ont la particularité de jouer sur scène habillées en robe de mariée. Si la prestation sur album est difficile au premier abord, leur charisme sur scène plaît, et il ne serait pas étonnant de les retrouver à un festival du genre <<Les Femmes S'en Mêlent>> dès 2005 dans nos contrées ...

Singapore Sling prend alors place sur scène. Les 6 rockeurs offrent la même setlist que leur album Life is Killing My Rock'n'Roll. Je sais que ce groupe va se faire un nom dans les milieux du rock et chez les inconditionnels de Placebo, Billy Corgan, et autres groupes pseudo-glam-rock pour dépressifs chroniques ; mais même sur scène, je persiste à dire qu'il y a une guitare de trop dans cette formation, une guitare bourdonnante qui gâche un peu le plaisir auditif.

Voilà maintenant un collectif de Hip Hop de la contrée de Akureyri ( dans le nord ) : Skytturnar. 3 MCs sur scène, assez jeunes encore. Pour ceux qui suivent de près l'actualité hip hop, le rapprochement peut être fait avec Jurassic 5, Cut Chemist ou encore Quarashi ( groupe HH islandais à découvrir également, même s'ils n'étaient pas là ce soir ).
La soirée se termine avec Trabbant, groupe qui semble très médiatisé sur cette île, mais dont les prestations musicales sont bien piètres ... On regrette que le chanteur ne se cantonne pas de chanter qu'avec The Funerals ( autre formation islandaise indie folk très inéressante ). Je ne resterai pas jusqu'à la fin de leur set tellement leur musique poussiéreuse de funk-pop-bon-marché m'empoisonne les oreilles.

Je retiendrai en particulier Mammút et DJ KGB dont j'attends avec impatience un premier album...


Sympa   14/20
par Ekkert_svar


  Photo de Singapore Sling, par Ekkert_svar.


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
108 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?