Avishai Cohen

Lille [Casino Barrière] - dimanche 31 janvier 2016

Quelques mois seulement que je connais Avishai Cohen mais quelques écoutes ont suffi à me séduire à travers les albums Continuo et Aurora notamment.
Parcourant un célèbre site répertoriant les concerts de tous styles en France, quelle ne fut ma surprise de découvrir que Cohen passait à côté de chez moi deux jours plus tard !
Ouf il reste des places, et pas des moindres, idéalement placé au deuxième rang, à 3 mètres des artistes. Me voila comblé d'avance.

15h35 : Entrée d'Avishai et de ses comparses Omri Mor au piano et Daniel Dor à la batterie sous de larges applaudissements du public.

Tout débute avec deux chansons calmes, thématiques (tirées de son dernier album From The Darkness) pour doucement nous envoûter et ressentir les vibrations humaines et chaleureuses que nous donne cette musique.
Joli commencement, une douce fièvre m'enivre et je ne pense pas être le seul.Cohen fait corps avec son instrument. Avec fluidité il passe du jeu classique au jeu à l'archet, aux percussions sur sa contrebasse, à l'improvisation ; le tout avec son détachement naturel et son sourire contagieux.
Omri Mor, ce jeune pianiste Israélien excelle dans son jeu parfaitement maîtrisé, jamais en démonstration toujours avec humilité.
Daniel Dor est également maître de son instrument, très discret mais terriblement efficace.
S'en suit un enchaînement cohérent, moins " sage ", plus brut.
En voyant un lâcher prise des musiciens, le public se débride doucement et nous rentrons dans le vif du sujet avec une recette simple, de superbes mélodies et compositions sur fond de klezmer, de jazz venu du Moyen-Orient.

Vers la fin, Avishai Cohen nous fais le plaisir de chanter en solo avec sa contrebasse, émouvant...
Pour finir, avec ses deux protégés, dans une salsa endiablée tout en groove, juste parfait.

Chacun des musiciens ont leur singularité, leur propre identité tout en s'accordant parfaitement ensemble pour rendre service à la musique sans oublier de s'exprimer en solo, un pur régal.
Un concert envoûtant d'environ 1h20, un schéma efficace et comme tous bons moments celui ci nous semble toujours trop court...


Bon   15/20
par Wu-Tang


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
165 invités et 3 membres
Arno Vice
EmixaM
Francislalanne
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?