The Blue Angel Lounge

Copenhague - Danemark [Husets Teater] - vendredi 06 novembre 2009

Ayant la chance d'être présent à Copenhague ce soir là, je ne pouvais que me rendre au concert des Blue Angel Lounge, ces derniers ne se produisant que très peu sur scène. Je dois aussi avouer que leur vinyle m'avait particulièrement régalé les rares fois où j'ai eu la chance de l'écouter.
La première partie fut un groupe de shoegaze danois plutôt bon : Tales of Murder and Dust, ayant pu discuter un peu avec eux avant leur concert, je peux vous dire qu'ils s'investissent vraiment dans ce qu'ils font et ils étaient très content de se produire dans cette salle (certes petite mais vraiment bien décorée/aménagée).

Fier d'avoir pu enfiler mon t-shirt à l'effigie des Warlocks, un type que je croise dans cette salle, me balance "Hey ! Nice t-shirt", lui même en portant un en hommage à nos chers BJM. C'est seulement au début de leur concert que j'ai pu comprendre que c'était le batteur des Blue Angel Lounge.

Il s'agit en effet du sentiment qu'ils m'ont donné durant leur performance : ce groupe est une sorte de synthèse des Velvet Underground, des BJM, des Spacemen, des Warlocks, ... Et il est évident qu'ils maîtrisent leur sujet, nous étions face à du pur shoegaze : ce groupe sait nous faire voyager dans son univers, et quel bonheur pour nos oreilles !
C'est par "Hundred Years in Love" qu'ils ont commencé à nous faire plonger dans les abysses, tout un monde s'offre alors à nous, chaque membre du groupe joue avec une aisance rare mais qui paraît tellement justifiée par la qualité du son qu'il en ressort. Les morceaux s'enchainent, on voyage toujours plus profondément dans cet univers si agréable, si logique mais si compliqué, si brutal mais si calme. Le chant de Nils qui pourrait paraître plaintif n'est finalement qu'un réconfort, une sorte de guide dans le monde que le groupe nous apporte, l'un des derniers points d'appuis que nous pouvons trouver. Presque toute la salle remue la tête au rythme des musiques : nous sommes tous hypnotisés par ce que le groupe nous offre, le temps n'existe plus, il n'y a plus que la musique, qu'on aimerait ne jamais voir s'arrêter.
Presque tout le monde est maintenant debout, probablement pour s'assurer de ne pas louper la moindre miette du show qui s'offre à nous. Et puis finalement le concert se termine, les gens dans la salle semblent tous heureux d'avoir assisté à ce spectacle, qui est passé tellement rapidement tant il était intense. Mais non ! Nils nous propose de jouer une dernière chanson, toute la salle hurle, les supplie de continuer un petit peu plus notre "trip musical", pour notre plus grand bonheur. Les membres s'échangent les instruments : la grande classe. Cette dernière chanson fut tout autant exceptionnelle, une sorte d'apothéose finale avant de finalement retourner à la réalité : tellement moins jouissive.

Les gens se regardent entre eux dans la salle, l'air de dire "on vient de vivre un sacré truc là", puis le groupe se retire finalement : ils semblent fiers de leur performance. En sortant de la salle je les aperçois tous à l'entrée, je n'hésite pas une seconde et je leur témoigne toute mon admiration pour ce qu'ils font, tel un simple et vulgaire "fanboy". Comment ne pas être enthousiaste quand un groupe vous a procuré autant de plaisir ? Ces derniers sont très réceptifs et contents de voir que leur concert a été apprécié. Nous discutons quelques minutes et ils m'affirment qu'ils viendront jouer en France l'année prochaine, d'autre part ils m'autorisent à uploader l'intégralité de leur concert que j'ai pu filmer avec mon appareil photo (vous le trouverez bientôt sur youtube), ce qui donnera une idée à vous tous à quel point cette soirée fut pour moi, que dis-je, pour tous ceux qui ont eu la chance d'assister à ce concert, absolument exceptionnelle.


Exceptionnel ! !   19/20
par PaBlo_


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
215 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :