Iliketrains

Paris [La Flèche D'or] - mercredi 31 octobre 2007

Le moins qu'on puisse dire de Iliketrains, c'est qu'avec eux, on n'est pas là pour rire. Quelque part entre Nick Cave et Jack The Ripper, leur rock sombre et atmosphérique envahit la Flèche D'or dès les premières notes. Et comme si la musique ne suffisait pas, le groupe projette des films en noir et blanc sur le côté de la scène. Pas de quoi rivaliser un seul instant avec Tool ou les Red Sparowes (les 2 autres groupes que j'ai pu voir utiliser ce genre de mise en scène), mais suffisamment efficace pour bien rentrer dans le concert, surtout à partir de la deuxième chanson, l'excellent "A Rock House For Bobby", ma préférée du groupe, hommage à Bobby Fisher, l'ancien champion d'échecs. "The Deception" poursuit le même schéma voix menaçante (parfois un peu trop forcée) –rythmique de plomb– explosion finale, une sorte de post-rock chanté, et qui devient assez vite sans surprise malgré les efforts du groupe, en incorporant notamment quelques touches de cuivres.
Iliketrains se rattrapera cependant sur la fin par une magnifique version de "Terra Nova" et surtout un "Spencer Perceval" idéal pour clore un concert dans le recueillement.

Ce que j'en retiens au final, ce sont 40 très bonnes minutes, mais il ne fallait pas qu'il y en ait beaucoup plus, sous peine de lassitude. Le groupe gagnerait sûrement à varier davantage, accélérer les rythmes de certaines chansons, bref, à se lâcher. Espérons que ça vienne avec le temps.


Bon   15/20
par Francislalanne


  Setlist :
Twenty Five Sins
Rook House For Bobby
The Deception
Victress
We Go Hunting
Terra Nova
Spencer Perceval


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
323 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?