Taint

Clisson [Hellfest - Scène Hard 'N' Heavy] - samedi 24 juin 2006

Le set de l'une des nouvelles sensations de Relapse terminé (les excellents Gadget), voici que Taint démarre déjà le sien sur les chapeaux de roue ! Et dès le début, la couleur est clairement annoncée: le trio gallois a choisi de mettre ses talents au service d'un rock ultra-énergique évoluant entre sludge dégoulinant et post-hardcore tout en puissance. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le groupe fait parler la poudre. N'ayant à leur compte qu'une demi-heure comme à l'accoutumée (et oui, les 3/4 des groupes présents au Hellfest ne bénéficient qu'une demi-heure pour dévoiler leur set), Taint n'aura pas le temps d'ennuyer son auditoire: tout est joué très vite, c'est très rock dans l'esprit et à aucun moment le combo britannique ne laisse aller à octroyer un quelconque répit à un public qui ne s'en plaindra pas d'ailleurs.

Riffs dévastateurs et rythmique lourde sont donc au programme de ces compositions portées à bout de bras par son charismatique de chanteur: James "Jimbob" Isaac. Occupant le côté droit de la scène, celui-ci semble idéalement campé sur ses jambes pour pouvoir déverser avec beaucoup d'aisance son lot de chant criard à souhait et de riffs allant jusqu'à côtoyer les horizons stoner de Kyuss.
En l'espace d'une trentaine de minutes, Taint va adopter une attitude de véritables forcenés dont la seule ambition semblait d'être d'assomer littéralement le public à grand renfort de gimmicks tonitruants... et ils y sont arrivés les bougres !


Très bon   16/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
126 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?