Musiques
Discographies express, pour les gens pressés et férus de synthèses partisanes
 


Posté le 26 septembre 2019 à 09 h 13m 38s

D'accord à 90% avec Isma concernant les diamants du Neil. Si ce n'est que j'adore Reactor et Trans. Un problème avec les pédés et autres " trans " Isma?


Posté le 26 septembre 2019 à 11 h 05m 41s

" Disque d'un cafard absolu qui encule à sec tous les petits pédés du black métal, ça c'est dark les mecs, prenez en de la graine."

Scandaleuse homophobie d'Ismael, qui part ailleurs, oublie l'Unplugged, qui fait tourner sur sa bite tous les autres unplugged, Nirvana inclus.


Posté le 26 septembre 2019 à 11 h 20m 15s

David Bowie :

David Bowie (1967) : un mélange pas toujours heureux d'influences Beatles, Kinks fin 60s, Syd Barrett. Assez anecdotique, mais si vous êtes snob, dites à qui veut l'entendre que c'est votre album préféré.

David Bowie (Space Oddity) : album folk rock avec quelques pépites dessus, mais qui seront généralement mieux interprétées sur Bowie At The Beeb. Et puis folk rock quand même, donc un peu chiant sur la longueur.

The Man Who Sold The World : premier grand album. Moins accessible que ce qui suivra, mais les prémices du Bowie rock star sont là. Malheureusement un peu sous côté et caché par son morceau titre, qui est peut-être le moins bon du disque.

Hunky Dory : malgré un "Queen Bitch" grandiose qui annonce la suite et encore plus de pépites (généralement mieux interprétées sur Bowie At The Beeb), un nouvel album folk rock, donc chiant à la longue. Le plus surcôté de la première carrière de Bowie.

Ziggy Stardust : premier chef d'oeuvre. Pépite glam blindé de chefs d'oeuvres du genre ("Moonage Daydream"!!!). Même les morceaux de remplissage sont cools!

Aladdin Sane : deuxième chef d'oeuvre. Le glam de Ziggy à la sauce américaine. Must have.

Pin Ups : excellent disque de reprises du swingin' london. Dernier disque de Bowie que j'adore démesurément.

Diamond Dogs : album concept un peu bordélique d'un Bowie qui a du mal à se remettre des Spiders From Mars. Quelques tueries dessus, mais la flamme n'est plus là.


Je laisse le soin à quelqu'un d'autre qui apprécie les albums suivants de Bowie de continuer, moi je n'aurais rien (de gentil) à dire dessus.
En bonus :

Bowie At The Beeb : si vous ne devez avoir qu'un disque de Bowie chez vous, c'est celui-là.

Ziggy Stardust Live : L'un des meilleurs lives de l'histoire du rock.


Posté le 26 septembre 2019 à 13 h 44m 28s

The Smashing Pumpkins :

Gish : Chef d'oeuvre oublié. Du grunge psychédélique. Un son unique, Billy qui chante comme un félin, une batterie géniale, une basse sourde, des solos cradingues, une ambiance de fou, des relâchements trippant, du Jane's Addiction en plus gueulard et torturé. Le triptyque I am one / Siva / Rhinoceros au panthéon des Smashing Pumpkins !

Siamese Dream : Chef d'oeuvre reconnu. Du prog metal alternatif et psychédélique. Des compositions dantesques, alambiquées, nostalgiques, des coupures de rythmes une complexité dans les structures, des arrangements bien à propos. Hammer / Geek USA / Mayonnaise au panthéon. Et des premiers singles qui rentrent dans l'histoire : Today, Disarm...

Pisces Iscariot : Chef d'oeuvre-b. Un des meilleurs recueils de faces-b de tous les temps (on avait pas dit "synthèse partisane ?" ). Un son reconnaissable entre mille, du shoe-doom punko grungien, plus de vitesse, plus de percussion, plus de concisions et un nouvel aspect : des ballades dépouillées, à la guitare sèche qui débordent d'émotion. Plume / Landslide (quelle reprise !) / La Dolly Vita au panthéon. Et l'épopée Starla, une chanson époustouflante, où tout est dit !

Mellon Collie & The Infinite Sadness : Double chef d'oeuvre. Il y a de tout dans cet album : du rock alternatif, de la ballade, du music-hall, de la new wave, du metal hardcore, du noise, du psychédélique, du heavy-metal, du space-rock, en fait pour tout dire, c'est une leçon. C'est la première claque musicale de ma vie. Je ne m'en suis jamais remis. Je crois que j'y ai écouté tout ce que j'attendais, du gueulard bien énervé pour me défouler mais aussi des ballades tendres aux multiples arrangements pour m'épancher et enfin de superbes morceaux fleuves psychédéliques pour m'évader. Quand on aime ça, on peut tout écouter ensuite et c'est cet album fondateur qui a fait mon dépucelage musical. Les Smashing essayent tout, chaque chanson a son propre univers, Billy déploie une palette vocale nouvelle et large, les émotions sont partout et tout est réussi, peu importe le style. Je suis toujours stupéfait et énervé lorsque je vois qu'il est toujours absent des premières places lorsqu'on fait des top listes. Il devrait être numéro un. Je ne compte pas les morceaux qui sont au panthéon : Bullet / Porcelina / 1979 / Thru the eyes of ruby / XYU / By starlight etc.

The aeroplane flighs high : Chef d'oeuvre caché. C'est là qu'on se rend compte à quel point Billy était prolifique ! Y a de quoi faire un autre double-album ! et qui n'aurait pas à rougir ! Ce qui est bien, c'est que chaque Cd a sa propre ambiance, du calme au bourrin. Dreaming / Say the ray to Jerry / God / Aeroplane au panthéon.

Adore : Chef d'oeuvre maudit. Pourquoi personne n'a acheté cet album alors que c'est un des tous meilleurs ? De la new-wave cabaret gothique. Ok, il n'y a plus de guitares bourrines mais que c'est beau, que c'est triste... Tear / Shame / Behold! / For Martha au panthéon.

Machina I : Chef d'oeuvre raté. C'est là que j'ai commencé à être partagé au sujet des Smashing. Certains morceaux bourrins le sont juste pour le fait d'être bourrin, c'est un peu grossier. D'autres sont indigestes, notamment par leur optimisme ou leur note d'espoir, leur côté sucré/pop. Aussi lourd que du loukoum. Et plus vraiment du Smashing... Mais d'autres morceaux sont extraordinaires : lourds, mystiques, lents, orchestraux. Stand inside your love / Glass and the ghost children / The crying tree of mercury au panthéon.

Machina II : Chef d'oeuvre caché. Plus court, plus mélancolique, plus concis avec moins de chi-chi, ce recueil regorge de pépites. Pourquoi ont-ils été refusé par Virgin ? Car on tenait là un nouvel album génial. Il vaut beaucoup mieux que l'officiel. Slow down / Saturnine / Speed Kills au panthéon.

A partir de là, je considère que le reste n'est plus au niveau. Billy a beau savoir composer d'honnêtes chansons parfois, la magie n'opère plus. Il a trouvé le réconfort et s'est rapproché de la scène chrétienne. Le côté bourrin devient du coup artificiel. C'est triste à dire mais j'ai toujours considéré que lorsqu'on n'est plus en dépression, on n'a plus grand chose à dire...


Posté le 26 septembre 2019 à 17 h 01m 37s

Dire qu'Hunky Dory est surestimé est vraiment exagéré... Je le trouve perso supérieur à Ziggy Stardust! Life on mars... Bewlay Brothers... Song for Bob Dylan... Andy Warhol... Changes... Quicksand...

Et oui... L'unplugged de Neil est extraordinaire. Vraiment...


Posté le 26 septembre 2019 à 17 h 14m 31s

Et dire qu'il y a 3 jours j'avais tenté de chroniquer la discographie de Morrissey avec des photos de Jacques Chirac
J'ai pas réussi à relever le défi technique (les liens marchaient pas), mais je garde le concept sous le coude.


Posté le 26 septembre 2019 à 17 h 27m 44s

Moi, quand je lis "je le trouve supérieur à Ziggy Stardust", je trouve ça surestimé. Merci d'apporter de l'eau à mon moulin, Toitou!

---[Edité le 26/09/2019 à 17 h 30 par Blackcondorguy]---

Posté le 26 septembre 2019 à 17 h 50m 14s

"Smashing Pumpkins
Adore Pourquoi personne n'a acheté cet album"/

Je sais pas où vous êtes vous mais moi, ce type de story telling inventé de toute pièce par des fans transis de groupe, j'en peux plus. Adore s'est vendu à plus de 3 millions d'exemplaires dont 1 rien qu'aux USA ! Non mais allo quoi, ALLO !

Et à lire certains, on se demande si le mot "chef-d'oeuvre" a encore un sens. J'ai comme un doute-là.


Posté le 26 septembre 2019 à 19 h 19m 15s


Posté le 26 septembre 2019 à 19 h 44m 51s

" Synthèses partisanes ": bon ok c'est son groupe préféré et oui il en fait des caisses. Mais je préférerai toujours les passionnés enthousiastes et excessifs aux pisse vinaigres blasés juste là pour distribuer les bons points de la street cred indie de mes couilles.

Rabbidcat: ça fait un bon moment que je te subis et je pense que t'es vraiment un pauvre type pathétique.


Posté le 26 septembre 2019 à 20 h 04m 09s

J'ai oublié le Unplugged et aussi la version live de Tonight's the Night qui est topissime (srotie dernièrement) !

Sleeps with angels, je sais qu'il a bonne presse, et qu'il est fait avec les meilleures intentions du monde, mais je ne l'aime tout simplement pas, désolé !

Enfin bon l'essentiel étant qu'on soit d'accord sur le fait que Neil est l'artiste majeur des 70's loin devant cette tarlouze de Bowie.

(Enfin pas trop loin non plus, les deux sont les rois du pétrole durant cette décennie, l'équivalent des Beatles et des Stones pour les sixties)


Posté le 26 septembre 2019 à 20 h 39m 22s

Bowie est au top 5 ans, mais je préfère son top, Neil Young a plusieurs sommets mais j'y suis moins accroché. J'aime bien l'Unplugged, mais pas au point de ceux de Nirvana ou Alice In Chains (alors que je suis pas fan de ces derniers à la base). C'est juste pour donner mon contre point de vue, c'est tout.


Posté le 26 septembre 2019 à 21 h 04m 28s

"Tonight's the night : mon préféré. Disque d'un cafard absolu qui encule à sec tous les petits pédés du black métal, ça c'est dark les mecs, prenez en de la graine.

Landing on Water : retour à la normale, finies les expérimentations. Mais le songwriting n'est pas au rendez-vous. "

Tonight's the night, je l'ai trouvé plutôt ennuyeux. Je m'attendais à quelque chose de plus flamboyant dans le dark en tous cas.

Alors peut-être pas le plus mauvais de lui que j'ai écouté parceque Landing on Water ...bon. Retour à la normal avec la dose de synthé qu'il y a dedans, pas sûr quand même. NY a quand même salement concédé à l'air du temps sur cet album et effectivement, pas pour un songwriting de qualité.


Posté le 26 septembre 2019 à 21 h 08m 55s

Les unplugged on va pas se mentir, c'est Nirvana et Alice in Chains.

Le reste c'est pas la même limonade.


Posté le 26 septembre 2019 à 21 h 12m 19s

Tonight's the night il faut l'écouter au moins une bonne cinquantaine de fois, en vinyle et au casque, pour bien comprendre le délire.




   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 ...  22  23   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
71 invités et 2 membres
Arno Vice
Vamos
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead