Musiques
CHALLENGE "Machete83", version Pab.
 


Posté le 12 juillet 2018 à 05 h 01m 02s

"  In Utero. C'est le disque parfait. Même Revolver ou Abbey Road ne sont pas aussi complet. Il y a 50 ans de musique pop condensés là dedans. "

Arf ! C'est sûr que 2 albums sortis à une époque ou la pop était encore en train de s'inventer auraient difficilement pu être aussi complet qu'un album sorti près de de 30 ans plus tard , sachant en plus , les fabs faisaient partie des influences hautement revendiquées par Kobain .

"Et les mélodies sont éternelles dans deux siècles on les sifflera encore. "
Merci quand même pour une banane aussi matinale en lisant ça



Alors le cas Oasis .Bon, mettons qu'à un instant T, relativement réduit, et en angleterre, un de leur album s'est plus vendu que n'importe lequel des Beatles dans le même instant T et idem pour des places de concert.
Mais il faut quand même préciser que déjà, coté bizness du disque, les années 60 et les 90, le développement et l'arsenal n'étaient quand même pas le même et la place de la musique dans les moeurs (Radios, MTV ... ) non plus .
Et pareil pour les infrastructures concert ( et en lien avec ce que je viens de dire aussi) : je ne crois pas que les Beatles aient jamais joué dans un stade sur leur terre, d'ailleurs pas sûr que ça se faisait beaucoup en 66, date à laquelle ils ont arrêté le live. S'ils avaient donnés un concert lors de leur séparation en 70, à mon avis, m'étonneraient pas qu'ils aient fait exploser ce chiffre,à supposer qu'un stade anglais de l'époque fut assez grand pour accueillir tout ce peuple, et vu que du monde aurait afflué en GB d'un peu partout.

Oasis, quelle arnaque !


Posté le 12 juillet 2018 à 07 h 17m 19s

Truc assez ouf quand on y pense...en 1960 y'avait 3 milliards d'êtres humains avec en plus des immenses pays fermés au reste du monde (et donc au marché anglo saxon de la musique et du cinéma...pas de Beatles ou de James Bond quoi en Russie ou en Chine...). Aujourd'hui on est 7 milliards...niveau business ça change énormément la donne ! Onsefoutdenous c'est à toi !


Posté le 12 juillet 2018 à 07 h 58m 12s

Sinon, pas d'avis sur Prince, Guided By Voices ou Arcade Fire?


Posté le 12 juillet 2018 à 08 h 14m 57s

Prince immense performer scénique...l'un des plus grands de l'histoire ; ses disques m'ont jamais autant plu que ses lives. GBV un des meilleurs groupes du rock indé à la discographie trop nébuleuse. Arcade Fire c'est comme les films de Wes Anderson ça fait parti des sujets que j'évite en société...

---[Edité le 12/07/2018 à 08 h 18 par X_Plock]---

Posté le 12 juillet 2018 à 11 h 48m 52s

Arcade fire, au final, je n'en retiens qu' une ou deux chansons par albums...


Posté le 12 juillet 2018 à 12 h 42m 07s

Ce qui est bien avec Slowdown c'est qu'il comprend le second degré comme personne... Il était bien évident que le terme "objectivement" que j'employais au début de ma tartine aurait dû te mettre la puce à l'oreille... Qu'est-ce que j'en ai à branler de l'objectivité ? A peu près rien en fait, je ne me prends pas pour un docteur en musicologie qui pinaille dès qu'il peut en prenant l'air important (sans viser personne ) et qui croit que l'on peut disserter doctement sur la valeur absolue de tel ou tel groupe.

Que tu le veuilles ou non, tout le monde reste sentimentalement accroché à la musique de ses 14 ans et cesse bien souvent d'être aussi curieux et captivé par la nouveauté passés les 30 ans (du moins quand ils ont un boulot et une famille). C'est pour ça que tu captes pas ce qu'Oasis peut avoir d'important pour une génération qui n'est pas la tienne. C'est pour ça que des mecs un peu bornés dans ton genre disaient aux gens qui kiffaient sur Penny Lane à l'époque avec un certain sarcasme satisfait dans la voix : "Ah bah c'est facile JS Bach avait déjà tout inventé... Merci pour l'originalité ! Vos chevelus là, quelle arnaque c'est des comptines pour enfants sous LSD !" C'est ce qui fait que sûrement que Rabbidcat est si attaché à Siouxsie & the Banshees au delà du fait que c'est """objectivement""" un très bon groupe. Les gens qui ont découvert Oasis jeunes auront toujours un attachement à ce groupe et c'est pas des vieux cons qui les feront changer d'avis (surtout que ce débat a dû avoir lieu au moins 556 fois sur ce site, donc si ça changeait quelque chose aux goûts de chacun ça se saurait).

Et pour Nirvana... évidemment que c'est subjectif, et que chacun a son album culte. Il n'empêche, s'il ne devait en rester qu'un pour moi (pour causer comme Plock) c'est celui-ci. La mélodie de Heart Shaped Box me retourne à chaque fois que je l'écoute et celle d'All Apologies itou, il y a dans ce disque un savant dosage de brutalité rugueuse proche du hardcore, de lourdeur aérienne (oxymore bidon mais qui correspond bien à Serve the servant) de simplicité pop (Dumb) et d'une espèce de folk lugubre à la REM (Pennyroyal Tea). Et avec les b-sides c'est encore mieux !

Et que la majorité des millennials n'y voient pas la même chose que moi et ne jugent pas cela si terrible que ça, bah je trouve ça dans la logique des choses. Même si je sais que certains y seront sensibles (mais pas la majorité, de même qu'il y a moins de fans des fab four aujourd'hui qu'il y a 50 ans) et que c'est pour ça que ce groupe restera...

---[Edité le 12/07/2018 à 20 h 16 par Ismael Jünger]---

Posté le 12 juillet 2018 à 15 h 15m 16s

On n'a pas tellement de goûts musicaux en commun, Isma, mais je crois qu'on partage le même amour pour In Utero, et pour les mêmes raisons (même si "All Apologies" ne me retourne pas tant que ça, je suis plutôt bloqué sur le triptyque "Milk It"-"Pennyroyal Tea"-"Radio Friendly Unit Shifter" qui me retournent toutes les 3 à leur manière)

En revanche, Rabbidcat est un goth 2000, il l'a avoué dans ce topic-même quand je lui disais que j'avais pensé à lui en écrivant ma critique de Kiss In The Dreamhouse où je m'excusais auprès de tous les fans d'avoir chié sur leur idôle de jeunesse et qu'ils pourraient se rattraper dns quelques années quand les kids des années 2000-2010 cracheront sur Kim Deal ou Babes In Toyland.


Posté le 12 juillet 2018 à 20 h 30m 53s

Et les b-sides sur l'édition deluxe ! Sappy, I hate myself, Moist Vagina, Marigold (meilleure chanson de Dave Grohl !), que du bon ! Tu rajoutes le Unplugged par dessus, tu comprends pourquoi ce groupe est au dessus de tous les autres (oui même les Pixies que j'adore je les mets en dessous, Black chante pas aussi bien que Cobain à mes yeux ou mes oreilles plutôt). Et les reprises des Meat Puppets bon sang, la grâce absolue !

C'est vrai que Nevermind a vieilli, mais bon In Bloom, Drain You, Territorial Pissing, Lithium ou Come as you are je les trouve hénaurmes, Polly est d'une simplicité et d'une beauté désarmante. C'est vrai que Teen Spirit on l'a beaucoup trop entendu mais la mélodie des couplets me touche toujours autant.

C'est pas un hasard si le rock a assez vite cessé d'être populaire avec sa mort, ce mec était une locomotive. J'aime bien Thom Yorke, Corgan, Malkmus, Staley, Cuomo mais ils jouent pas dans la même catégorie.


Posté le 12 juillet 2018 à 20 h 44m 14s

Et ce que je trouve beau (et en un sens typiquement américain) dans sa trajectoire météorique c'est qu'il vient d'absolument nulle part et passait pour le dernier des paumés (ce qu'il était du reste, et Buzz Osborne le considérait comme tel), qu'il était pétri de contradictions difficilement surmontables (comment faire cohabiter ce désir de gloire absolue avec une misanthropie si radicale et si tenace ?) et qu'il s'est tiré aussi vite qu'il était arrivé (la Nirvana-mania dure de janvier 1992 à avril 1994, à peine plus de deux ans...).

C'est la dernière grand icône globale de la musique pop avec (mais alors à l'opposé) Michael Jackson. D'Elvis à Kurt Cobain il y a comme une épopée qui raconte bien la seconde moitié du 20ème siècle.

Il y a eu qui depuis ?

Rihanna, Bertrand Cantat ? Soyons sérieux. Il y a eu internet et la musique n'occupe plus une place aussi importante dans la vie des gens. Ce que raconte du reste très bien le docu "Supersonic".

---[Edité le 12/07/2018 à 20 h 47 par Ismael Jünger]---

Posté le 12 juillet 2018 à 22 h 49m 05s

T'oublies "Something In The Way", que je trouve magnifique et "Lithium" ne m'a jamais trop enthousiasmée. Sinon, je suis totalement de ton avis. Les bsides, c'est de la balle quasiment toute leur carrière, c'est clair. Quant aux chansons de Dave Grohl, je ne crache pas non plus sur "X-Static", "Wattershed" ou "Exhausted", et je reste très partial sur le second Foo Fighters (que tu n'aimes pas, de mémoire).

Après, sans renier que Cobain avait quelque chose d'assez universel, je pense que la batterie marketing et comm qu'il y avait autour d'eux a dû aider à en faire une icône, avant et peut-être encore plus après sa mort. Ça ne retire rien à son talent ou à l'intérêt de son parcours, mais je pense ça ne fait pas tout. Et je pense aussi que c'est l'impact de la radio et de la tv qui a changé avec internet (donc l'ampleur du succès des groupes matraqués), pas la place de la musique en soi.


Posté le 13 juillet 2018 à 00 h 17m 31s

Pour fréquenter bon nombre de jeunes de 16-17 ans, je pense qu'il y a toujours des passionnés de musique mais que c'est loin d'être un "hobbie" aussi important qu'avant, il y a plusieurs causes à cela : multiplication des médias (il n'y a plus une grosse chaine comme MTV qui centralise tout), dématérialisation, accès massif à à peu près tout ce qui a été enregistré depuis les années 30 via les sites de streaming (donc plus de patiente initiation) et surtout concurrence d'autres secteurs culturels (séries, youtube, etc.).

En termes pompeux, on appelle ça "archipellisation" je crois. Et le docu sur Oasis l'explique très bien, en Angleterre ça a été le dernier groupe à fédérer les masses comme peut le faire l'équipe de foot nationale par exemple.

Cela étant, pour Nirvana, j'ai longtemps cru aussi à la thèse de la surexposition et l'exploitation commerciale, mais depuis quelques temps je pense que c'est prendre le problème par le mauvais bout.

C'est parce que le "produit" était bon qu'il s'est si bien vendu. Pas parce qu'il était bien marketé. Le succès de Smells like teen spirit n'est pas le fruit d'une grande stratégie commerciale. Le clip passait sur MTV pendant la période des fêtes de Noël et le standard de la chaîne a vite été saturé par les appels d'ados qui voulaient revoir le clip (on a l'impression de parler de l'âge de pierre). C'est comme ça que ça a commencé. Et je pense que le clip est loin d'être étranger au succès car il était comme tout ce que faisait Cobain extrêmement cohérent et singulier (camé comme il était c'est surprenant qu'il ait toujours tout contrôlé comme ça).

Sans parler des concerts dantesques, j'ai revu le Live at Reading il y a pas longtemps, c'est sans commune mesure avec ce que dégageaient les autres groupes de l'époque INHO (bien sûr).

Quand tu compares avec l'autre gros groupe de l'époque, Pearl Jam, ça saute aux yeux. J'aime bien Eddie Vedder, mais tu sens qu'il n'est jamais très loin de la pose (cf le clip d'Even Flow hyper malaisant) et dès le début ils avaient ce côté classic rock qu'on leur reproche aujourd'hui (Cobain n'aurait jamais pu écrire une chanson comme Black, aussi jolie soit-elle). Alice in Chains ça a toujours été un groupe de métal travesti. Soundgarden c'est du rock 70's pur jus. Weezer de la power pop avec des grosses guitares. Les Pumpkins, une version métallisée de Cure avec une voix de canard constipé. Radiohead, du Pink Floyd modernisé avec des touches de Wyatt dans le chant et des touches électroniques dans la production.

Bref, tous les groupes de rock dit "alternatif" des 90's n'inventent rien de nouveau.

Alors que Nirvana, oui. (Les Pixies aussi me direz-vous et vous aurez sûrement raison). Au sens strict du mot, c'est inouï. Il y a des éléments qui viennent des premiers Beatles (le sens de la mélodie rentre-dedans), de Black Sabbath (le côté lourd et poisseux) et du punk hardcore mais ça créé quelque chose de singulier.

Ah si ! j'y pense en fin de tartine, un autre groupe à avoir inventé un son radicalement nouveau : Kyuss !

Pixies / Nirvana / Kyuss. La triplette magique.

(Il y a Faith No More aussi, mais vu la descendance je préfère m'abstenir)

Enfin bref on s'en fout. Tout ça appartient à un passé bel et bien révolu : http://blog.lesoir.be/frontstage/2018/07/08/grunge-is-dead/


Posté le 13 juillet 2018 à 06 h 43m 48s

"Que tu le veuilles ou non, tout le monde reste sentimentalement accroché à la musique de ses 14 ans et cesse bien souvent d'être aussi curieux et captivé par la nouveauté passés les 30 ans (du moins quand ils ont un boulot et une famille)."

Tu es clairvoyant, j'ai effectivement cessé de m'intéresser à la musique à partir d'Oasis.
Par contre clair audiant , c'est moins évident.

---[Edité le 13/07/2018 à 06 h 45 par Slowdown]---

Posté le 13 juillet 2018 à 09 h 05m 30s

La seule nuance que j'apporterais, c'est que sans MTV, Nirvana ne se serait jamais aussi bien vendu non plus, même si un autre groupe que Nirvana avec la même exposition (tiens, Pearl Jam par exemple), n'a pas eu le même impact. Et puis soyons honnêtes, le côté iconique de Cobain, son histoire tragique, tout ça, ça a joué. S'il était encore vivant, je ne pense pas que le groupe serait aussi icônique aujourd'hui (tu prends les autres gros des 90s, aujoird'hui ils parlent surtout aux kids de l'époque).

Je fréquente aussi beaucoup de 16-17 ans, la musique a une place importante dans leur vie, mais ils ont un rapport de consommation très différent, c'est sûr. Certes, il y a d'autres secteurs culturels, mais la musique y tient une place non négligeable (regarde le succès de "Bella Ciao" corellé à celui de Casa de Papel, par exemple...ou le nombre de séries qui ont des clips déguisés au milieu de leurs épisodes)


Posté le 13 juillet 2018 à 12 h 04m 46s

"Tu es clairvoyant, j'ai effectivement cessé de m'intéresser à la musique à partir d'Oasis."

J'ai pas dit la musique en général banane, mais simplement que les nouveautés ont moins d'impact passés 30 ans, apprends à lire avant de faire le troll de bas étage.

Mais clairement ouais, t'as pas de vie de famille, c'est sûr... Avoir trois pseudos à 52 ans il y a un truc qui cloche.

(no troll no clash )


Posté le 13 juillet 2018 à 12 h 22m 38s

"Je fréquente aussi beaucoup de 16-17 ans, la musique a une place importante dans leur vie, mais ils ont un rapport de consommation très différent, c'est sûr. Certes, il y a d'autres secteurs culturels, mais la musique y tient une place non négligeable (regarde le succès de "Bella Ciao" corellé à celui de Casa de Papel, par exemple...ou le nombre de séries qui ont des clips déguisés au milieu de leurs épisodes)."

Oui je te rejoins, avec le streaming, il est devenu impossible d'entendre en rotation lourde partout la même chanson, chacun choisit plus ou moins ce qu'il veut écouter. Donc le matraquage devient impossible... Plus de Cannonball, Wonderwall, 1979 ou Smells like teen spirit. Des chansons qui définissent une époque avec un large pouvoir fédérateur auprès de la jeunesse en fleur. C'est ce que je tentais en vain d'expliquer à notre ami quinquagénaire punk-macroniste (no troll no clash), indépendamment des questions de goût (dont on discute pas) il est des chansons liées à notre jeunesse et auxquelles on reste attaché. A moins de n'avoir jamais écouté que de la noise depuis 4 ans comme les attardés mentaux de chez nextclues (no troll no clash). Et aujourd'hui comme hier, des ados écoutent en boucle des morceaux qui les rendront nostalgiques dans 15-20 ans de cette période de leur vie et auront cette saveur des premières découvertes comparable à aucune autre. Sauf qu'ils n'écoutent plus la même chanson, mais chacun leur truc dans leur coin. Exception des chansons qu'on trouve dans les séries que tout le monde suit effectivement (ou dans les films qui cartonnent).

---[Edité le 13/07/2018 à 12 h 39 par Ismael Jünger]---



   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 ...  18  19  20  21   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
159 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...