Agenda/News
Xwave radio
 


Posté le 15 janvier 2019 à 17 h 09m 34s

Emission diffusée aujourd'hui, car ma connexion semble avoir pris de bonnes résolutions....


Posté le 20 janvier 2019 à 18 h 08m 25s

S'il fallait résumer le mouvement Postpunk en un mot, je choisirais sans hésiter celui de tension, la tension à laquelle je fais référence se manifestant aussi bien dans le phrasé de guitare ou le son de basse et la rythmique que dans la violence contenue des paroles ou de la manière dont elles sont mises en valeur, voire crachées. On assiste ici rarement à l'explosion de colère du Punk, mais peut-être à l'expression toute en retenue ou plus travaillée peut-être d'une prise de recul nécessaire pour, au final, dire plus.
No futur? Il y a un futur et ils ont tenté de le construire.
Un set donc essentiellement Postpunk old school ce mardi, avec cependant très peu de grands noms du mouvement (quelques Gang of Four et Wire, Kleenex et autres Père Ubu sans doute) mais plutôt des groupes plus rares et confidentiels comme Anorexia, Phobia, Naaan, Beex, Hydra, ST-37... je pense que de nombreux titres du set n'ont jamais été diffusé à la radio.
A vous de me dire le contraire, le cas échéant....
Rdv ce mardi 22 Janvier, pour toute la journée et plus si affinités: http://xwaveradio.org/

Postpunkement vôtre


Posté le 26 janvier 2019 à 12 h 36m 48s

Double trouble ce mardi sur Xwave
http://xwaveradio.org/
Et non pas seulement le titre de PIL (en ouverture du set, certes) mais des séries de deux morceaux différents portant le même titre.
Exemples?
"Alone" de Colin Newman, puis des Virgin Prunes,
"Control" de The Wake, puis de 1919,
"History" de Ascetic, puis des Gang of Four,
"Poison" par Jessica 93 puis par The Weathermen...
En vous souhaitant de belles découvertes à cette occasion
Cheeeeeeeers



Nb: il ne s'agit pas de covers


Posté le 02 février 2019 à 14 h 15m 59s

The Gang of Four cette après-midi


Posté le 03 février 2019 à 11 h 16m 56s

La Saint-Valentin fut instituée par l'Eglise catholique pour contrer une fête païenne (Lupercalia) qui avait lieu à l'occasion du Jour de la fertilité, et qui était dédiée à Lupercus, dieu des troupeaux et des bergers, et à Junon, protectrice des femmes. Cette fête était alorsl'occasion de célébrer des rites de fécondité, dont le plus marquant était la course des Luperques, au cours de laquelle des hommes à moitié nus poursuivaient les femmes et les frappaient avec des lanières de peau de bouc. J'en vois qui s'offusquent... Non... Rassurez-vous: les coups de lanière reçus devaient assurer aux femmes d'être fécondes et d'avoir une grossesse heureuse. C'était donc pour leur bien. Déjà.
On dit aussi qu'à cette occasion, une sorte de loterie de l'amour était organisée qui consistait à tirer au hasard le nom des filles et des garçons inscrits de façon à former des couples pour le reste de l'année. Le jour de la Saint-Valentin n'aurait donc pas été associé à l'amour romantique (set de cette semaine ) avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique (set de la semaine prochaine, un peu de patience, pervers! )
La playlist de ce mardi 05/12 sera donc constituée essentiellement de titres ayant trait à l'amour, la fascination et la passion... ce qui n'empêchera pas la présence du Reverend Beat Man, des Virgin Prunes, des Super Heroines, de Chris and Cosey ou de Nick Cave, pour ne citer qu'eux.
Rendez-vous donc toute la journée et la nuit suivante sur Xwave radio: http://xwaveradio.org/

Amoureusement vôtre,
The Dark Dude


Posté le 04 février 2019 à 17 h 47m 18s

Et, avec ça, un choix très personnel de titres de Kas Product pour rendre un petit hommage à Spatsz, disparu bien trop tôt.
RIP...


Posté le 10 février 2019 à 12 h 39m 12s

Bon... On va arrêter de se mentir à propos de la St Valentin.


Après le dîner romantique, vous savez déjà que vous prendrez une seule direction, celle du lit (conjugal ou pas). Comment faire en sorte que la relation sexuelle soit détendue (du gland) quand vous n'avez ni l'un ni l'autre, aucune envie de passer à la casserole ? On peut certes prévoir le coup (oh! le vilain jeu de mots) et au lieu du resto, s'offrir un rendez-vous chez le sexologue... Oh! le vilain mot: on dit "animateur de ressourcement conjugal!
Voir "La mécanique érotique" par le groupe: "La Mécanique"

Mais la Saint-Valentin peut aussi être l'occasion de se demander quelle énergie on veut consacrer à son couple et à sa sensualité. Car beaucoup de gens ont encore l'illusion que l'envie et le désir sexuel tombent du ciel. Alors que ça ne fonctionne pas du tout comme ça ! C'est comme un beau jardin : pour en profiter, il faut le jardiner: il faut la bourrer! et bien biner!
Voir "Spankings" (fessées) par The Haters

Sachez donc, ô pervers amis, mes semblables mes frères que le désir sexuel hypoactif concerne 50% des femmes adultes – c'est-à-dire que la moitié de vos copines en sont atteintes les gars – et un homme sur cinq. Nombreux sont donc les individus qui n'ont plus envie de faire l'amour. Sauf avec moi. mais je suis là pour vous aider mardi prochain. Merci qui?
Voir "Neverless" par Dernier Sex

Si les femmes sont plus nombreuses à être atteintes d'une hypoactivité du désir sexuel, c'est en grande partie pour des raisons culturelles. Dans nos cultures occidentales, on apprend aux jeunes filles qu'on "fait l'amour" donc qu'on a une relation sexuelle que si l'on est amoureuse. Pendant longtemps, le désir sexuel féminin a même été considéré comme une maladie mentale ; les hystériques de Freud étaient souvent des femmes qui avaient juste des envies sexuelles non conventionnelles pour l'époque.
Voir "Eat my Pussy" par Sigmud und sein Freud

Et n'oublions pas que les femmes travaillent en moyenne deux heures de plus par jour que les hommes : pas étonnant qu'elles soient fatiguées et aient moins d'énergie à dédier au sexe.
Sans compter que les femmes sont souvent altruistes : elles veulent être bonnes employées, bonnes mères, tenir leur maison et faire des repas équilibrés, être en forme et avoir une belle apparence physique... et elles oublient leur propre plaisir.

Par ailleurs, un des critères prédicteurs de l'orgasme féminin est l'ambiance qui règne dans le lieu où se déroule l'acte sexuel. Autant les hommes sont centrés sur la génitalité – si la fellation est réussie et la femme sexy, peu importe l'endroit... les porcs! –, autant l'environnement est important pour les femmes : de la musique postpunk, de la lumière, des chandelles (aucune métaphore ici) rendront ainsi l'atmosphère plus propice au sexe.
Voir "Adrienne at the stake" par May vs Femme fatale

Voilà. Et si vous voulez en savoir plus, rdv ce mardi 12 Fevrier sur Xwave radio ( http://xwaveradio.org/ ) . Afin de vous mettre en condition: 8 heures de préliminaires


The Dark Dude


Posté le 10 février 2019 à 17 h 55m 33s

Pas assez alléchant?
Le sexe est une thématique qui a inspiré bien des artistes, en particulier, sans doute, dans les genres musicaux qui font le sel de mes modestes mais géniales playlists modestes, géniales, et, mardi prochain, particulièrement osée. De fait, le rock a toujours senti le soufre, et ce depuis les déhanchements suggestifs d'Elvis, et nombre de managers plus ou moins inspirés se sont servis de cet aspect des choses pour faire la une des tabloïds, effrayer le bourgeois, et, faire vendre. Aussi la liste est elle longue de ces groupes dont le patronyme renvoie au bas corporel : je pense bien-sûr aux Sex Pistols, mais aussi aux Buzzcocks aux Revolting Cocks ainsi qu'aux membres (sans jeux de mots) du groupe hollandais Coïtus Interruptus.
"Avant de parler de l'acte lui-même, et de ceux qui s'y adonnent, parlons quelque peu de l'endroit. Le cul, autrement dit le derrière, le fondement, les fesses, le fessier, le postérieur, s'appelle aussi, en langage passe-partout, si j'ose dire, la base, le siège, le ballon, le croupion ou la croupe. En style résolument plus populaire, on dit la raie, le disque, le pétard, le popotin, le tralala, les doudounes, les miches. Plus triviaux, voici le fion et l'oignon, qui s'appliquent plus précisément à l'anus, ou trou du cul, qu'on appelle en abrégé le trou, la percée, l'orifice, et en langage plus recherché l'étoile du soir, le sens interdit, le fruit défendu, le puits sans fond. Il est le ronfleur, il peut être le grognon. En cas de déception grave, il est le zéro." (Les mots et la chose)


Posté le 11 février 2019 à 16 h 56m 02s

Toujours pas de réactions? Bon....
En langage imagé, et toujours à propos de cul et d'anus, je peux vous proposer la cible à coups de pied, le pot-au-feu, l'abbaye du verso, l'abbaye de Clunis, le trou de la Sibylle (pour quelles prophéties ?), la lucarne enchantée et l'entrée des artistes. Je n'oublie pas le verre de montre et la montre tout court. Pourquoi ? Je ne vois pas. Ce n'est pas par là que je regarde l'heure. Pour la collerette extensible, je comprends mieux [...].__Pour les géographes, nous avons le ponant et la mappemonde. Assez démodé. Pour les bijoutiers, l'autre anneau, ou l'anneau rétif, qui est aussi la bague profonde. Pour les collèges, c'est le père Fouettard, qui à mon avis serait plutôt fouetté. Une curiosité : le Rubens, qui vaut pour les amateurs d'art et qui suggère du volume. ...


Posté le 17 février 2019 à 13 h 38m 54s

Comme c'est mon anniversaire ( ), mardi prochain, je fais ce que je veux avec ma playlist du jour!
Aucune justification à donner, ni de la thématique, ni du générique!
Nous passerons donc allègrement de titres coldwave déjantés parlant de sexe à des morceaux parlant de la joie de boire du sable et frappés au coin du meilleur de l'Ebm.
Une seule chose de sûr: une grande majorité de titres rares que je n'ai eu l'occasion de ne passer qu'une ou deux fois maximum ces deux dernières années.
Postpunkment vôtre
Moi


Posté le 18 février 2019 à 16 h 40m 34s

Je constate avec tristesse ( )que vous ne me croyez pas... Des exemples? ok:
I par Randøm
II par Mar Muerto
Historia B par The Melancholy Man
Viceversa par Tristan Tzara Incorporated
Bonnie and Clyde par Leonardo Mora
Final Cut des Perdition & Demise
Oligarchy par Layden Robinson
The New Ones par A Blaze Colour
New Drop Whatever Brain
The net (Live) de Parade Ground
Nefarious par Christine Plays Viola
(Ne, Ne, Ne, Ne) Ne, Ne, New Wave des Scavenger
Na zewnatrz par Siekiera
Murderabilia par Silent Scream
Modern Lesson par Aksak Maboul
La Marche De L'Ankou Gaë de Bolg & The Church of Fand ... ok, celui-là je le passe souvent. Mais hé! ho! c'est mon anniversaire, alors je fais ce que je veux!


Posté le 24 février 2019 à 12 h 13m 12s

Cette semaine, My Birthday's party playlist - Episode 2 (on a fait la fête plusieurs fois ) avec un savant mélange de titres consacrés par le temps et, j'espère, de nouveautés plus ou moins ésotériques. Par exemple?
-Red March, par Zarkoff,
-A Question of Degree par Wire,
-My new House par The Fall,
-Something Wild par The Grief,
-Teen Drama, par Times New Viking,
-See par Red Beat,
-Pain of Pride des Pink Industry
-Les Rats par Teledente 666
-When my love comes down, par Grinderman (Nick Cave)
-... le tout pendant 8 heures (x 3), toujours sur Xwave Radio (http://xwaveradio.org) ce mardi 26 Février, à partir de midi environ


Posté le 03 mars 2019 à 21 h 01m 00s

"Eternel féminin", les derniers mots de Goethe, dans son Faust, pour désigner l'attrait qui guide le désir de l'homme vers une transcendance. Non? Bon...
Dans une de ses pages prophétiques, Nicolas Berdiaeff prévoit que dans la société à venir, la femme jouera un rôle déterminant car elle est plus liée que l'homme à l'âme du monde. Toujours pas? Bon...
Le féminin personnifie, chez Jung, un aspect de l'inconscient nommé 'anima', où personnification de toutes les tendances féminines de la psyché de l'homme... Hummmm.
He bien rendez-vous ce mardi 06/03 sur Xwave radio (http://xwaveradio.org/) pour la journée de la femme avec une playlist qui rendra hommage, du moins je l'espère, aux plus belles voix du Postpunk (entre autres). Et donc avec des titres de Lydia Lunch, Vacum, OXZ, Dago Wops, Pylon, Non Band, Cranes, Pink Industry, Dernier Sex, Second Still.....J'en passe et des plus belles.
N'hésitez pas à laisser un commentaire

Inclusivement vôtre,


Posté le 10 mars 2019 à 18 h 28m 59s

Ce mardi 12/03 verra être diffusée la suite de l'émission de la semaine dernière consacrée aux plus belles voix du Postpunk. Soit une playlist renouvelée (les mauvaises langues diront rafraîchie) avec force morceaux gothiques et, par exemple, des titres de Winter severity index, Virgin veil, Audlin, La scaltra....
Et toujours Lydia Lunch, Vacum, OXZ, Dago Wops, Pylon, Non Band, Cranes, Pink Industry, Dernier Sex, Second Still.....J'en passe et des plus belles. Foin de sexisme, je parlais des voix.
Rendez-vous mardi, parce qu'elles le valent bien!


Posté le 16 mars 2019 à 10 h 44m 11s

Depuis la nuit des temps (voir "Il était une fois l'Homme"), les humains ont accordés une grande importance à ces deux astres qui rythment l'apparition du jour et de la nuit. La lune et le soleil apparaissent en effet dans toutes les formes de pensées existantes.
De prime abord, selon la pensée taoïste, le jour est Yang par opposition à la nuit qui est Yin. Le soleil symbolise alors le principe actif, ( le jour ) et la lune le principe passif ( la nuit ). Objection votre honneur: mes élèves roupillent le jour et je fais plein de trucs la nuit (courir nu en hurlant par exemple). Voyons voir ailleurs...
Pour les hermétistes, le Soleil et la Lune sont les symboles du binaire : Le bien et le mal, le chaud et le froid, le Yang et le Yin, l'actif et le passif, le masculin et le féminin. Nous noterons cependant que dans certaines cultures la Lune peut être un dieu mâle, ainsi en Mésopotamie le dieu Lune se nomme Sin (péché en Anglais, curieux...) et a pour épouse le dieu Soleil, Shamash. En langue allemande, le Soleil est du genre féminin "die Sonne" et la Lune du genre masculin "der Mond". Nous voyons bien que même s'il est indéniable que le couple Lune-Soleil ne peut être séparé, des rivalités existent. Ce sera tantôt le Soleil qui prédominera, tantôt la Lune. Cette dualité entre les deux astres n'empêchera pas une dualité au niveau de chacun. Jusqu'à la schizophrénie parfois.
Le Soleil, source de vie, de lumière bienfaisante et créatrice peut se transformer en brasier et tout détruire par la force de la chaleur qu'il dégage, il fait halluciner l'homme jusqu'à le rendre fou ("L'étranger de Camus"), il dessèche les terres et rend toute vie impossible, il brûle les ailes d'Icare (qui était un peu con, c'est vrai...
La Lune, quant à elle, n'est-elle pas responsable de mort, de désespoir, de dégénérescence lors de sa phase descendante alors qu'elle est signe d'espoir et de fertilité pendant sa phase montante comme le dit Jung. N'est-ce pas à la pleine lune que se transforment des êtres en loups-garous, que n'apparaissent des esprits et autres sorcières ?je le sais, je l'ai vu sur Internet!!!!
Mais pour vous faire une idée plus personnelle de la chose, venez faire un tour sur Xwave ce mardi 19/03: ce sera la thématique du jour (Moon vs Sun). Avec, pour chacun des astres, des champions comme Soviet Sex, The Cramps, Counter Inuits Bauhaus, The Data break, Siouxsie....
see you (http://xwaveradio.org)




   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
121 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?